Configuration du serveur de messagerie

Partager ce message

En tant qu'exploitant de notre propre solution de lutte contre le spam, nous avons dû constater à maintes reprises qu'il semble très difficile, même pour les grandes entreprises, de configurer les serveurs de messagerie selon les normes courantes. Dans cet article, nous souhaitons donc vous montrer ce à quoi il faut faire attention dans le cas d'un propre serveur de messagerie, afin que l'e-mail envoyé arrive dans la boîte de réception du destinataire. Tout d'abord, il n'y a pas beaucoup d'"ingrédients", et un serveur de messagerie personnel peut être installé et configuré en quelques heures.
  1. IP statique et réputation
Pour ceux qui souhaitent exploiter leur propre serveur de messagerie à domicile, nous recommandons de demander une IP statique à leur fournisseur d'accès. Il y a plusieurs raisons à cela : d'une part, il faut impérativement créer un PTR (voir plus loin), ce qui n'est que partiellement judicieux avec une IP dynamique. En outre, la réputation d'une nouvelle adresse IP est considérée de manière plutôt critique par la plupart des destinataires, on peut même parler ici d'un "échauffement" de l'adresse IP. Plus une adresse IP est utilisée longtemps pour un serveur de messagerie et plus celui-ci livre des e-mails en continu, mieux c'est. Nous recommandons toutefois de ne pas envoyer d'e-mails de masse tels que des newsletters pour "réchauffer" l'IP, cela peut plutôt nuire à la réputation. La réputation de son adresse IP peut être vérifiée par ex. chez Talos peut être vérifiée. Si ton fournisseur d'accès à Internet refuse de t'attribuer une IP statique, un petit vServer convient également pour exploiter ton propre serveur de messagerie. 2ème entrée PTR/rDNS Une fois que tu as obtenu une IP statique pour ton serveur de messagerie, l'étape suivante consiste à créer une entrée PTR/rDNS. Ton fournisseur d'accès à Internet se charge de cette étape. Veille toutefois à ce que le PTR corresponde au serveur de messagerie configuré. Si tu as choisi par exemple "mail.monentreprise.de" comme serveur de messagerie, le PTR doit être créé avec ce nom. 3. entrée SPF Ensuite, il est nécessaire de créer un enregistrement SPF et de le déposer dans le serveur DNS de ton domaine sous forme d'enregistrement TXT. Il est important ici d'inclure toutes les applications autorisées à envoyer des e-mails via ton domaine. Si tu as, en plus de ton serveur de messagerie, une page d'accueil hébergée chez un hébergeur web, celle-ci doit être incluse dans le SPF. Il existe différents sites Internet où l'on peut se faire établir un SPF Record, nous te mettons en lien un générateur que nous estimons bon à cet effet. https://www.spf-record.com/generator   Si tu es arrivé jusque-là, tu as déjà entrepris les points les plus importants pour assurer la délivrabilité de tes e-mails, tu peux encore créer une inscription DKIM en option. La manière de créer une entrée DKIM sur le serveur de messagerie varie toutefois d'un logiciel à l'autre. Une autre astuce pro de notre part, avant d'envoyer le premier e-mail avec ton nouveau serveur de messagerie, vérifie tes paramètres sur https://www.mail-tester.com/

S'abonner à notre newsletter

Obtenir des mises à jour et apprendre des meilleurs

More To Explore

Non classifié(e)

Nouvelle technique pour Francfort-sur-le-Main

En raison de difficultés de livraison, cela a pris du temps, mais c’est enfin arrivé. Pour notre site de Francfort-sur-le-Main, nous avons pu commencer les préparatifs pour l’intégration des nouveaux

Non classifié(e)

Bienvenue sur

Partager cet article : Plus d’articles

Do You Want To Boost Your Business ?

Pose-nous une ligne et reste en contact